Là-bas

L’instant comme un pas
Glisse au gré des flots
L’or des rencontres, là-bas
Ourle l’espoir en indicible écho

Force du temps qui va
La brise des siècles en halo
Sous les immuables ébats
Porter la vie sitôt, si tard

Rien ne trouble l’envie d’ici-bas
Le goût du frère si faux, si beau
La liberté s’arrime au mat
Et s’arrache à la douleur en enclos

Arme le pas
Sort du lot
Éteint le glas
L’air en flot
Vas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s